Commande createentity pour les fichiers COBOL - trillium_discovery - trillium_quality - 17.2

Guide de l'administrateur de référentiel Trillium DQ

Product type
Logiciels
Portfolio
Verify
Product family
Product
Trillium > Trillium Discovery
Trillium > Trillium Quality
Version
17.2
Language
Français
Product name
Trillium Quality and Discovery
Title
Guide de l'administrateur de référentiel Trillium DQ
Topic type
Référence
Configuration
Installation
Comment faire
Administration
Aperçu
First publish date
2008
ft:lastEdition
2024-06-03
ft:lastPublication
2024-06-03T07:37:24.988379

Vous pouvez créer une entité dynamique à l'aide d'un fichier plat COBOL qui a un copybook COBOL compagnon (schéma).

Avant d'exécuter la commande createentity, créez une connexion de chargement pour la source de données COBOL. La connexion de chargement indique l'emplacement des fichiers de la source de données et permet à la commande createentity de se connecter à la source de données et de lancer le processus de création de l'entité. (Pour plus d'informations sur la création d'une connexion de chargement, voir Connexions de chargement.)

Il n'est pas nécessaire de spécifier les répertoires des copybooks et des fichiers de données lorsqu'ils sont référencés dans la connexion de chargement établie par l'administrateur du référentiel.

Syntaxe

createentity <loader_connection> datafile <filename> schemafile <copybook_filename>

Où,

<loader_connection>

Nom attribué par l'administrateur du référentiel à la connexion de chargement.

<filename>

Nom du fichier plat COBOL qui contient les données.

<copybook_filename>

Nom du fichier de schéma correspondant au fichier plat COBOL que vous avez spécifié comme fichier de données.

Paramètres facultatifs

Paramètre

Description

username <user_name>

ID utilisateur requis pour valider la connexion à la source de données. N'utilisez ce paramètre que si un nom de connexion et un mot de passe sont requis.

N'utilisez pas les paramètres username et password si l'utilisateur mtb_admin est le propriétaire du fichier de données.

password <password>

Mot de passe requis pour valider la connexion à la source de données. N'utilisez ce paramètre que si un nom de connexion et un mot de passe sont requis.

jobname <job_name>

ID ou nom du travail de chargement des données.

charset <value>

Indique l'encodage des caractères utilisé par les fichiers de données COBOL et copybook. Les options sont EBCDIC et ASCII.

endian <value>

Indique l'ordre des octets. Les options sont big (pour Big Endian) et little (pour Little Endian).

packed <value>

Indique la structure des données. Indiquez 1 si vous souhaitez traiter les champs comp-3 non signés comme des champs comp-6.

align <value>

Indique l'alignement des données sur un ou deux octets. Les options sont one et two.

redefines <value>

Indique comment gérer les clauses REDEFINES dans un copybook. Les options sont all et first.

Saisissez all pour tenir compte de toutes les clauses REDEFINES dans un copybook. Si cette option est sélectionnée et que le système rencontre une clause REDEFINES, il la supprime et conserve les deux représentations des données dans le copybook. Le fichier de données sera rempli de manière à correspondre au copybook. 

Saisissez first pour ignorer toutes les clauses REDEFINES dans un copybook.

terminator <value>

Indique comment se terminent les enregistrements dans le fichier de données. Les options sont lf (saut de ligne), cr (retour chariot), crlf (saut de ligne et retour chariot) et none.

En règle générale, les fichiers de données COBOL sont de longueur fixe et ne comportent pas de délimiteur d'enregistrement. Toutefois, si les données COBOL sont exportées de l'application d'origine et transférées vers d'autres systèmes de fichiers (en particulier UNIX), elles peuvent contenir des délimiteurs d'enregistrement ajoutés par le processus d'exportation ou de transfert.

Si l'origine du fichier est :

  Windows, saisissez crlf

  UNIX, saisissez lf

  Mainframe IBM, saisissez none.

encoding <value>

Indique l'encodage des caractères utilisé par le fichier de données. Les options sont EBCDIC et ASCII.

Les données EBCDIC sont converties dans une représentation ASCII correcte lors du chargement. En général, les fichiers COBOL UNIX sont au format ASCII et les données de mainframe IBM sont au format EBCDIC.

ational <value>

Encodage des caractères nationaux utilisé par le fichier de données.

Si vos copybooks COBOL définissent des éléments de données nationaux contenant des chaînes Unicode (tels qu'une clause PIC contenant N et USAGE NATIONAL) ou que les options de compilation de la source de données sont définies sur NSYMBOL (NATIONAL) ou CODEPAGE, vous devez spécifier la norme d'encodage des caractères nationaux de la source de données.

columns <names>

Indique les noms des colonnes à partir desquelles les données doivent être importées.

skip <number>

Nombre de lignes à ignorer avant de commencer à importer les lignes de données. Toutes les lignes après les lignes ignorées sont chargées dans le référentiel. Par exemple, si le fichier comporte 300 lignes et que vous choisissez d'ignorer les 99 premières, le système charge 200 lignes, en commençant par la 100e.

first <number>

Nombre d'enregistrements à charger à partir du début du fichier (par exemple, les 1 000 premiers enregistrements).

random <percentage>

Indique le niveau d'échantillonnage aléatoire d'un pourcentage d'enregistrements du fichier.

Exemple

Cette commande utilise la connexion de chargement cobolconn, fournit un nom d'utilisateur et un mot de passe pour accéder aux répertoires de données, puis charge les données de trois colonnes dans le fichier de données testcp932.dat.

createentity cobolconn username radmin password serverheaven encoding cp932 datafile q34fin95.dat schemafile q34fin95.cpy columns {{Ref Id} Source Amount}

Lorsque plusieurs colonnes sont représentées dans une ligne de noms de colonnes délimitée par un espace, veillez à les placer entre accolades ({}). Si le nom d'une colonne contient un espace, il doit être également entouré d'accolades ({}).