Command—add - trillium_discovery - trillium_quality - 17.2

Guide de l'administrateur de référentiel Trillium DQ

Product type
Logiciels
Portfolio
Verify
Product family
Product
Trillium > Trillium Discovery
Trillium > Trillium Quality
Version
17.2
Language
Français
Product name
Trillium Quality and Discovery
Title
Guide de l'administrateur de référentiel Trillium DQ
Topic type
Référence
Configuration
Installation
Comment faire
Administration
Aperçu
First publish date
2008
ft:lastEdition
2024-06-03
ft:lastPublication
2024-06-03T07:37:24.988379

Vous utilisez la commande add pour ajouter un objet de référentiel, tel qu'une connexion de chargement ou un utilisateur.

Vous pouvez également utiliser la commande add pour ajouter le nom d'un script défini par l'utilisateur à une table de référentiel interne affichée dans le centre de contrôle. Les utilisateurs peuvent ensuite exécuter le script et lui transmettre des arguments en sélectionnant son nom dans la liste Exécuter une action de serveur du centre de contrôle.

Remarque : La commande doit être saisie sur une seule ligne. Les paramètres varient en fonction du type d'objet que vous ajoutez. La commande add userscripts doit être exécutée à partir du référentiel _control.

Syntaxe

add <repository_object> <param1 value> <param2 value>...

Syntaxe (add loader_connection)

add loader_connection NAME "<connection name to display>"  TYPE <Loader Connection Type> DESCRIPTION {"<description to display>"}  PARAMETERS {DATA_DIRECTORY "<data file path using forward slashes>" SCHEMA_DIRECTORY "<data file path using forward slashes>" DATA_EXTENSIONS {<ext1> <ext2> <ext3>}  SCHEMA_EXTENSIONS {<ext1> <ext2> <ext3>}}

Consultez Propriétés d'une connexion de chargement pour la description des variables de cette commande.

Exemple

L'exemple suivant crée une connexion de chargement à une source de données COBOL. En pratique, la commande doit être saisie sur une seule ligne, mais elle est présentée ici sur plusieurs lignes à des fins de lisibilité.

add loader_connection     NAME “Team A Data”     TYPE cobol     DESCRIPTION “data from the marketing team”          PARAMETERS {          DATA_DIRECTORY “marketing/data/”          SCHEMA_DIRECTORY “marketing/schemas/”          DATA_EXTENSIONS {dat cbl}          SCHEMA_EXTENSIONS {cpy cbl}        }

Syntaxe (add userscripts)

add userscripts NAME "<display name>"  DESCRIPTION "<description of script>"  LOCATION "<full path>"

Où,

NAME"<display name>"

Nom du script tel qu'il doit apparaître dans le sous-menu Exécuter une action de serveur du centre de contrôle.

DESCRIPTION "<description>"

Description du script défini par l'utilisateur.

LOCATION "<full path>"

Emplacement du script, y compris le nom du fichier. Utilisez des barres obliques pour définir le chemin.

Paramètres facultatifs

Paramètre

Description

SECURITY <1|0>

Saisissez 1 pour masquer le script aux utilisateurs limités. Saisissez 0 pour que tous les utilisateurs le voient. (La valeur par défaut est 0.)

FIXEDARGS <arg1 arg2>

Arguments constamment envoyés au script. Vous pouvez utiliser une valeur littérale comme argument ou l'un des éléments suivants :
$METABASE
 Envoie le nom du référentiel actif
$USERNAME
Envoie le nom de l'utilisateur connecté
$DATADIR
Envoie le nom du répertoire de données du référentiel
$BINDIR
Envoie le nom du répertoire des fichiers binaires

USERARGS <n>

Nombre d'arguments qui doivent être transmis au script par l'utilisateur. Le centre de contrôle ne demande ces arguments qu'une seule fois. L'utilisateur doit répondre en indiquant toutes les valeurs en les séparant par un espace.

Un argument ne peut pas contenir d'espace.

Remarque : La commande add userscripts doit être exécutée à partir du référentiel _control. Si la commande add userscripts contient à la fois FIXEDARGS et USERARGS, les FIXEDARGS sont envoyés au script en premier.

La commande add userscripts renvoie un numéro d'identification pour le script. Notez cet identificateur pour vous référer ultérieurement. Vous en aurez besoin si vous souhaitez supprimer le script de la table à un moment donné.

Exemple

L'exemple suivant ajoute le script défini par l'utilisateur Trim Log à la table de référentiel interne affichée dans le sous-menu Outils > Exécuter une action de serveur. La commande renvoie le numéro d'identification du script dont vous aurez besoin si vous souhaitez supprimer le script ultérieurement.

Remarque : En pratique, la commande doit être saisie sur une seule ligne, mais elle est présentée ici sur plusieurs lignes à des fins de lisibilité.
add userscripts     NAME "Trim Log"     DESCRIPTION "user-defined script to trim log files"     PARAMETERS {          LOCATION "C:/temp/trim.bat/"          SECURITY 1           FIXEDARGS 100 log          USERARGS 2        } 

Exemple de script

Le fichier suivant est un fichier batch Windows, présenté ici comme exemple de script utilisateur.

echo off set myparam1=%1 set myparam2=%2 set myparam3=%3 set myparam4=%4 echo %myparam1% > c:\temp\log1.log echo %myparam2% > c:\temp\log2.log echo %myparam3% > c:\temp\log3.log echo %myparam4% > c:\temp\log4.log