Meilleures pratiques pour Studio - Automate_Studio - Latest

Guide de l’utilisateur d’Automate Studio avec Studio Administrator

Product type
Logiciels
Portfolio
Integrate
Product family
Product
Automate > Automate Studio
Version
Latest
Language
Français
Product name
Automate Studio
Title
Guide de l’utilisateur d’Automate Studio avec Studio Administrator
Topic type
Administration
Installation
Comment faire
Aperçu
First publish date
2018
ft:lastEdition
2024-05-23
ft:lastPublication
2024-05-23T17:24:14.440011

Utilisez ces meilleures pratiques pour Transaction et Query afin de simplifier les processus de production de script et de requête et disposer plus rapidement de solutions opérationnelles.

Transaction

  • Parcourez TOUJOURS le code de transaction dans SAP avant l'enregistrement. Ainsi, vous connaissez le processus à enregistrer et disposez des données pour l'enregistrement.
  • Entraînez-vous et enregistrez et testez les scripts et les requêtes sur un système SAP de non-production pour éviter d'ajouter des données erronées à un système de production.
  • Fournissez toujours un nom de fichier unique pour chaque script et modèle de fichier Excel sur le serveur. Si le fichier est lié à un code de transaction spécifique, veillez à inclure le code de transaction et une brève description dans le nom. Dans le cas où il existe plusieurs fichiers basés sur le(s) même(s) objet(s), par exemple, le code de transaction, BAPI, etc., fournissez des descriptions uniques pour chaque version.

  • Ajoutez add_GUI au nom d’un script enregistré en mode de scriptage d'interface graphique utilisateur. Vous pouvez ensuite identifier rapidement ces scripts.

  • Utilisez le scriptage d'interface graphique utilisateur uniquement si toutes les autres options d'enregistrement échouent. Le scriptage d'interface graphique utilisateur fonctionne comme un lecteur d'écran et est le plus sensible aux variations d'écran de transaction de l'interface graphique utilisateur. Il n'est pas pris en charge dans les workflows et constitue également le mode d'enregistrement le plus difficile à gérer.

  • Pour les transactions avec des vues sélectionnables, effacez toujours les vues par défaut en cliquant sur le bouton Désélectionner tout dans l'enregistrement.
  • N'utilisez pas de boucle pour mettre à jour les éléments. Si la mise à jour d'un élément échoue, l'ensemble de la transaction échoue.
  • N'utilisez pas la validation sur une transaction RH, car les données sont validées sur la machine back-end, après chaque écran.
    Important : Exception : PA30 et PA40 sont pris en charge si Automate Function Module est installé.
  • Lors de la création de scripts de mise à jour des données, utilisez la fonction Sauvegarder les données (dans l'onglet Exécution de Studio) pour écrire automatiquement les données existantes dans un onglet distinct avant d'apporter des modifications.

  • Lorsque votre modèle de données Excel comporte plusieurs onglets, verrouillez (dans l'onglet Exécution de Studio) votre script dans un onglet spécifique.

  • Dans ME21N, désactivez toutes les positions BDC Cursor jusqu'au point où le filtre est sélectionné. Autrement, Transaction ne parvient pas à trouver ces positions lors de la seconde navigation.
  • Lorsque vous modifiez des scripts de transaction complexes existants avec des écrans manquants, enregistrez la transaction avec les informations de base requises et l'écran manquant. Copiez ensuite l'écran dans le script de transaction existant.

  • Faites travailler l'affichage expert pour vous en sachant comment ajouter/mettre à jour manuellement les noms et les descriptions des écrans et des champs, en créant des conditions et des boucles, en sachant d'où viennent les codes OK et en supprimant les lignes inutiles « Indique la position du curseur à l'écran ».

  • Vérifiez que Enregistrer (code OK) se trouve dans son propre écran à la fin du script après les champs mappés. Cela permet à la validation de fonctionner.

Requête

  • Exécutez les scripts Query multitables en tant que processus SAP en arrière-plan pour éviter d’affecter les performances du serveur SAP.
  • Utilisez toujours des critères de sélection dans une requête pour n’extraire que ce dont vous avez besoin.
  • Les jointures entre les champs de clé primaire fonctionnent toujours de manière optimale. Les performances des jointures entre les champs d’index fonctionnent pratiquement de manière optimale.
  • La création d’une jointure entre des champs non indexés dégrade les performances d’extraction des données.
  • Les requêtes de jointure interne sont toujours recommandées, car une jointure externe gauche dégrade les performances de l’extraction des données.
  • Il est toujours préférable d’exécuter une exécution de vérification avant de publier une requête à exécuter dans l’environnement de production. L’exécution de la vérification détermine l’existence des données requises et le formatage correct de la requête.
  • Utilisez le mode AQT (Adaptive Query Throttling) pour l’exécution, afin que l’exécution de la requête n’affecte pas les performances du serveur SAP.
  • Utilisez le mode d’exécution directe (non-AQT) pour exécuter les requêtes qui extraient moins d’un millier d’éléments.
  • L’application de critères à des champs non indexés dégrade les performances d’extraction de données.
  • Utilisez la segmentation des données dans Query lors de l’exécution de téléchargements de données volumineux pour éviter les goulots d’étranglement au niveau du réseau.
  • La création de requêtes en utilisant les tables View et Transparent améliore les performances par rapport aux tables Cluster et Pool qui sont généralement plus volumineuses.
  • Supprimez les tables, les champs et les jointures inutiles au sein d’un script Query pour améliorer les performances dans l’environnement de production.
  • Utilisez la destination du résultat ou le type de données Texte, pour écrire les données plus rapidement que les types de données Excel, Access, XML, SQL Server et données de référence.
    Remarque :

    Le compte que vous utilisez pour écrire sur le serveur SQL doit appartenir à db_owner ou db_ddladmin dans la base de données qui contient la table cible.

  • Cochez toujours Nombre d’entrées dans l’onglet Espace de travail pour valider le nombre d’enregistrements à extraire avec Query.
  • Utilisez des critères de sélection sur les champs de jointure lorsque vous disposez d’un très grand nombre de requêtes. Les champs de jointure sont toujours des champs de clé primaire.

Direct

  • Ayez toujours connaissance des exigences BAPI/RFM avant de tenter de créer un script Direct en effectuant une ou plusieurs des opérations suivantes.
  • Consultez la documentation.
  • Effectuez des recherches en ligne pour trouver des exemples d'utilisation.
  • Comprenez l'objectif des fonctions communes/ce qu'il faut rechercher (STRUCTURES D'ENTRÉE, STRUCTURES DE SORTIE, TABLES, ImportOthers, ExportOthers, Tables “X”, validation requise, mise en file d'attente requise, etc.).
  • Dans la mesure du possible, testez les données dans SAP à l'aide de la transaction SE37.
  • Testez le modèle de données avec au moins deux ou trois lignes ou documents dans un environnement de non-production.
  • Vérifiez que BAPI/RFM est activé à distance.
  • Avant le mappage, identifiez les champs obligatoires et incluez-les dans les champs sélectionnés du script Direct.
  • Cochez la case Valider requis dans l'onglet Espace de travail pour valider/enregistrer dans SAP. Sinon BAPI sera exécuté en mode de simulation.
  • Cochez la case Mettre en file d'attente requis dans l'onglet Espace de travail pour verrouiller l'enregistrement dans SAP pendant le chargement.