Exécuter une solution Query depuis la ligne de commande - Automate_Studio - Latest

Guide de l’utilisateur d’Automate Studio avec Studio Administrator

Product type
Logiciels
Portfolio
Integrate
Product family
Product
Automate > Automate Studio
Version
Latest
Language
Français
Product name
Automate Studio
Title
Guide de l’utilisateur d’Automate Studio avec Studio Administrator
Topic type
Administration
Installation
Comment faire
Aperçu
First publish date
2018
ft:lastEdition
2024-05-23
ft:lastPublication
2024-05-23T17:24:14.440011

Toutes les commandes exécutables depuis l'invite de commande prévalent sur les mêmes commandes contenues dans le fichier Query.

Remarque :

Pour que les messages soient enregistrés, définissez l’option Excel sur Enregistrer à la fin de l’exécution.

Vous pouvez exécuter un script Query depuis la igne de commande en utilisant cette commande (notez que cela fonctionne, même si le fichier de données n’existe pas) :

"Chemin complet d’Automate.Studio.Console.exe" -SapQuery -run"<Nom de la solution Query>” -lib"Qxq lib" -tms"MY App"

Remarque :

Cette commande nécessite de placer le « chemin complet d’Automate.Studio.Console.exe » entre des guillemets doubles. En outre, veillez à laisser un espace entre « chemin complet de Winshuttle.Studio.Console.exe » et « nom de la solution Query ».

Exemple 1 : remarquez que cela s’applique aux solutions exécutées localement. Par exemple, si vous voulez exécuter Sample.qsq à l’emplacement par défaut dans C:\MyDocuments\Automate\Studio\Script\, la syntaxe de ligne de commande est :

"C:\Program Files\Automate\Studio\Automate.Studio.Console.exe" -SapQuery -run"C:\MyDocuments\Automate\Studio\Script\Sample.qsq"

Cette commande lance Studio avec le fichier Sample.qsq chargé et exécute le script Query. Vous pouvez tester cette opération de ligne de commande en exécutant cette commande dans la boîte de dialogue Exécuter de Windows.

Remarque : Exemple 2 : remarquez que cela s’applique aux solutions exécutées à partir d’Evolve. La commande de la ligne de commande est la suivante :
Remarque : “C:\Program Files\Automate\Studio\Automate.Studio.Console.exe" -SapQuery -run"Sample" -rfn"C:\Users\msharma\Documents\Automate\Studio\Data\Sample.xlsx" -cnn"W6R Non Prod" -lib"Query lib" -tms"Ms App" -dsr"2" -der"0" -rsn"Test Run reason" -eml"abc@aaa.com" -arf"True" -dsw"True" -irr"True"

Référence de commande

Les commandes de script Query vous permettent d’éditer l’enregistrement des scripts Transaction dans le mappeur.

Remarque :

Si les paramètres de messagerie ont été ajoutés au site Evolve. Si vous spécifiez le paramètre -eml (email) dans la commande, vous recevez un message d’avertissement.

Paramètre Description Exemple
-drs Définir la feuille d’exécution

-drs"SheetName"

-cnn

Nom de connexion AP

cnn"W6r-n-800"

-lib Nom de la bibliothèque -lib"Query lib"
-scn Nom de connexion SQL -scn”SQl1001”
-tms Nom TeamSpace -tms"Ms App"

-arf

Attachement du fichier de données avec les résultats de publication

-arf"true"

-dsw

Désactivation de l’avertissement du serveur de production

-dsw"true"

-rfn

Nom du fichier de résultat

-rfn"C:\Users\centraluser\Desktop\MM02.xlsx

-eml

Envoi d’un e-mail de notification lors de la confirmation de la planification

-eml"someone@winshuttle.com,someone@example.com"

-irr

Indique si une raison est requise ou non

-irr"true"

-rsn

Raison de l'exécution

-rsn"Il s’agit d'une démo d’exécution"

-dsr

Ligne de début

-dsr"5"

-rtv

Variables d’exécution

-rtv"TableName.FieldName#Value1#Value2|Value3##Value4|Value5|Value6~TableName.FieldName#Value1#Value2"

Remarque à l'intention des rédacteurs techniques : l’ensemble du texte masqué été supprimé en juillet 2018 par Joshua Whitener du support client. À conserver si c’est justifié.

#AE

Commande facultative.

Lorsqu'elle est utilisée, Transaction se ferme après avoir exécuté les scripts Transaction.

Exemple :

#AE

#AR

Commande facultative.

Lorsque vous l'utilisez et que Transaction est ouvert, les scripts Transaction sont exécutés automatiquement. Le bouton Exécuter n'est pas nécessaire pour exécuter le traitement.

Exemple :

#AR

#BD

Commande facultative.

Lorsqu'elle est utilisée, Transaction crée automatiquement une copie de sauvegarde des valeurs actuelles des champs de données SAP.

Exemple :

#BD

#F1InputExcelFileName

Commande obligatoire.

Lorsqu'elle est utilisée, elle spécifie le chemin et le nom de la feuille de calcul Excel.

Exemple :

#F1C:\My Documents\Change MRP Controller.xls

#L1LogColumn

Commande obligatoire.

Lorsqu'elle est utilisée, Transaction tient à jour le journal des transactions dans la colonne spécifiée de la feuille de travail Excel sélectionnée. Enregistrer les données et les messages retournés par SAP dans la même feuille de travail Excel vous permet de consulter aisément les résultats du traitement dans un seul endroit.

REMARQUE : assurez-vous que la colonne spécifiée dans la feuille de travail est vide. Sinon Transaction remplace toutes les données présentes dans la colonne par les messages renvoyés par SAP. La feuille de calcul est automatiquement enregistrée lorsque Transaction termine l'exécution.

Exemple :

#L1G

Gère le journal des transactions dans la colonne G de la feuille de calcul Excel sélectionnée.

#NTNext lié

Scripts Transaction avec chemin complet [,nCarryonSettings]

Commande facultative.

Utilisez la commande #NT pour démarrer un autre script Transaction (le suivant) dès que le fichier actuel a terminé son exécution.

nCarryonSettings peut être :

0 [Valeur par défaut] Ne conservez les paramètres (nom de la feuille de calcul Excel, nom de la feuille, lignes de début et ligne de fin) des scripts Transaction actuels.

1 Transférez les paramètres des scripts Transaction actuels.

Exemples :

#NTC:\My Documents\TRANSACTIONscript\ME01.TRANSACTIONscript

Lorsque Exécuter est sélectionné, Transaction lance ME01.TRANSACTIONscript après la fin de l'exécution des scripts Transaction.

#NTC:\My Documents\TRANSACTIONscript\ME01.TRANSACTIONscript,1

L'opération ignore les valeurs du nom du fichier Excel, du nom de la feuille, de la ligne de début et de la ligne de fin spécifiés dans le ME01.TRANSACTIONscript. À la place, Transaction réutilise les valeurs des scripts Transaction actuellement ouverts.

Points importants :

Un seul script Transaction peut être lié aux scripts Transaction actuels. Par exemple, si le script Transaction actuel est MM01.TRANSACTIONscript, alors le ME01.TRANSACTIONscript peut être lié à ce fichier. Toutefois, lors de la liaison de ME01.TRANSACTIONscript et de ME11.TRANSACTIONscript, Transaction génère une erreur de syntaxe qui doit être corrigée avant d'exécuter les scripts Transaction.

Il n'y a pas de limite au nombre de scripts Transaction qui peuvent être chaînés. Par exemple, MM01.TRANSACTIONscript peut pointer vers ME11.TRANSACTIONscript, qui à son tour peut pointer vers ME01.TRANSACTIONscript, et ainsi de suite. Transaction exécute d'abord MM01.TRANSACTIONscript, ensuite ME11.TRANSACTIONscript et enfin ME01.TRANSACTIONscript.

Le script Transaction actuel ne peut pas être lié à lui-même. Il n'y a pas de vérification pour éviter les boucles de liaison indirectes. Par exemple, supposez que MM01.TRANSACTIONscript est lié avec ME01.TRANSACTIONscript, qui est lié avec ME11.TRANSACTIONscript, et que ME11.TRANSACTIONscript est de nouveau lié avec MM01.TRANSACTIONscript. Ceci crée une boucle infinie qui oblige Transaction à continuer jusqu'à ce qu'il soit arrêté manuellement.

Une copie des scripts Transaction actuels peut être liée aux scripts Transaction d'origine. Par exemple, supposez que le lien commence par le script PA40.TRANSACTION. Le script Transaction peut appeler le script PA40-1.TRANSACTION, qui à son tour appelle le script PA40-2.TRANSACTION et ainsi de suite.

Le script Transaction lié commencera seulement après que tous les enregistrements du script Transaction actuel auront été traités.

Les informations de connexion automatique (fichier Autologon - ALF) du script Transaction lié sont ignorées. Tous les scripts Transaction liés utilisent la session de connexion SAP des scripts Transaction actuels. En d'autres termes, seul les scripts Transaction originaux peuvent se connecter à SAP. Tous les scripts Transaction suivants utiliseront la même session SAP.

Tous les scripts Transaction liés peuvent utiliser la même feuille de calcul Excel ou des feuilles différentes. Ils peuvent même utiliser la même feuille de calcul dans un fichier Excel ou bien utiliser une feuille de calcul différente. Idéalement, la même feuille de calcul devrait être utilisée afin de permettre au journal d'être comparé et réutilisé après l'avoir interprété dans Excel.

Transaction affiche les derniers scripts Transaction liés lorsqu'il a fini d'exécuter tous les scripts Transaction liés. En d'autres termes, il ne recharge pas les scripts Transaction originaux qui ont démarré la chaîne.

Le fichier journal reprend l'activité des exécutions de scripts Transaction liés.

Si le chemin du script Transaction suivant est laissé vide et que seul un nom de fichier est spécifié, Transaction cherchera les scripts Transaction suivants en utilisant le chemin actuel des scripts Transaction.

#S1SheetName

Commande facultative.

La feuille par défaut est la Feuille1. Si une seule feuille de travail se trouve dans la feuille de calcul Excel, Transaction la sélectionne automatiquement. S'il existe plusieurs feuilles de calcul, spécifiez celle qui doit être utilisée (Feuille#).

Exemple :

#S1Sheet2

Sélectionne la feuille de calcul 2 dans le fichier Excel défini.

#XS{ 0 | nnnnn | End } , [CLOSE]

Commande facultative.

Cette commande contrôle comment Transaction enregistre et ferme la feuille de calcul Excel pendant et après chaque exécution.

#XS0 Indique que TRANSACTION n'enregistre pas la feuille de calcul Excel à la fin de l'exécution. Dans ce cas, la feuille de calcul Excel doit être enregistrée manuellement sinon toutes les modifications seront perdues, y compris les messages de journal renvoyés par SAP. Cette sous-commande est utile quand plusieurs sessions de Transaction s'exécutent sur la même feuille de calcul Excel et que seule une de ces feuilles de calcul doit être enregistrée.

#XSnnnnn Demande à TRANSACTION d’enregistrer la feuille de calcul Excel toutes les nnnnn transactions

#XSEnd Enregistre la feuille de calcul Excel à la fin d'une exécution. #XSEnd est la valeur par défaut, sauf indication contraire.

CLOSE Si CLOSE est utilisée avec une de ces sous-commandes, TRANSACTION ferme Excel après chaque exécution. Lorsque la sous-commande CLOSE est envoyée et que la session Excel a des fichiers qui doivent être enregistrés, Excel vous demande d'enregistrer les fichiers avant de se fermer.

Exemples :

#XS100

Enregistre le fichier Excel toutes les 100 transactions exécutées.

#XS0

N'enregistre pas la feuille de calcul Excel ; elle doit être enregistrée manuellement.

#XSEND

Enregistre le fichier Excel à la fin d'une exécution.

#XSEND,CLOSE

Enregistre le fichier Excel à la fin d'une exécution et ferme Excel. Si Excel a des fichiers qui doivent être enregistrés, il est demandé à l'utilisateur d'enregistrer les fichiers avant de se fermer.

#XS0,CLOSE

N'enregistre pas le fichier Excel pendant l'exécution. Une fois l'exécution terminée, Transaction essaie de fermer Excel. Excel demande à l'utilisateur d'enregistrer le fichier avant de se fermer.

*Fv!FieldValue (valeur lue à partir de la colonne de la feuille de calcul)

Commande facultative.

Cette commande est utilisée pour mapper à SAP les données contenues dans la feuille de calcul. La commande *FV doit toujours suivre la commande +Fn.

Exemple :

+FnRMMG1-MATNR

-FnNuméro d'article

*Fv!A

Mappe le numéro d'article sur la colonne A de la feuille de calcul Excel.

*Fv?<Identification de la colonne de destination Excel>

Commande facultative.

Transaction peut télécharger (lire) des données depuis SAP. Cette commande vous permet d'attribuer une colonne aux champs SAP qui sont téléchargés.

Recommandation : utilisez le mappeur pour attribuer les valeurs lues depuis SAP et éviter d’effectuer des modifications manuelles aux scripts TRANSACTION, sauf si cela est nécessaire.

Exemple :

+FnEKKO-EKORG

*Fv?K

Indique que le champ SAP EKKO-EKORG est lu depuis SAP et ajouté à la colonne K dans la feuille de calcul Excel.

Points importants :

Cette commande n'est disponible que pour SAP version 4.6 ou supérieure.

Affectez des colonnes sans données comme colonnes réceptrices. Transaction ne vérifie pas si des valeurs sont présentes dans la colonne réceptrice Excel affectée. Il remplace toutes les valeurs contenues dans les colonnes réceptrices, même si aucune valeur n'est renvoyée par SAP.

Transaction ne formate pas la colonne réceptrice Excel. La colonne Excel doit être formatée pour recevoir les types de données adaptés avant d'exécuter le script Transaction. Par exemple, si la colonne n’est pas formatée comme texte et que la valeur 004 lui est attribuée, Excel la remplace par la valeur 4. Pour conserver la valeur 004, formatez la colonne comme texte avant l'exécution.

Cette commande nécessite des autorisations supplémentaires dans SAP.

Transaction peut s'exécuter un petit peu plus lentement quand cette commande est exécutée. Pour cette raison, n'utilisez cette commande que quand c'est nécessaire. Si les scripts TRANSACTION n’ont aucun champ marqué Lecture à partir de SAP, TRANSACTION repasse automatiquement dans le mode de mise à jour uniquement.

REMARQUE : cette commande fonctionne de la même manière pour une base de données Access. Il suffit de remplacer l'<ID de la colonne de réception Excel> par <le nom du champ de réception Access>.

+ALfichier de connexion automatique.ALF

Commande facultative.

Lorsqu'elle est utilisée, Transaction utilise le fichier de connexion automatique ALF (auto logon file) spécifié dans cette commande pour se connecter au système SAP.

Exemple :

#ALC:\MY DOCUMENTS\TRANSACTION\TestSystem.ALF

Lors de l'exécution de ce script Transaction, Transaction utilise les informations de connexion stockées dans le fichier TestSystem.ALF. Par conséquent, il ne demande pas de connexion.

+BI

Commande facultative.

Cette commande contrôle la manière dont une transaction est exécutée.

Exemples :

+BI1

Exécute la transaction en mode d'entrée batch [valeur par défaut].

+BI0

Exécute la transaction en mode d'entrée non-batch. Similaire à l'exécution de la transaction dans l'interface GUI.

Voir Modes d'enregistrement pour plus d'informations.

+DBnnnnnn (Délai avant la connexion à SAP)

Commande facultative.

Cette commande retarde la connexion à SAP de nnnnnn millisecondes. Utilisez cette commande pour garder un délai entre plusieurs sessions Transaction comme quand le Planificateur des tâches ne peut pas planifier des sessions à moins d'une minute d'écart et que les sessions doivent être absolument lancées à l'intérieur de ce délai. Voir Planification des exécutions pour plus d'informations.

Cette commande de script Transaction peut être envoyée à partir de la ligne de commande comme un paramètre. Dans ce cas, les paramètres de la ligne de commande ont la priorité sur les valeurs spécifiées dans les scripts Transaction.

+DLnnnnnn (Délai entre les exécutions des transactions)

Commande facultative.

Cette commande diffère les appels à SAP entre les transactions de nnnnnn millisecondes. Cette commande peut être utilisée pour ralentir le traitement des scripts Transaction.

Boucle +Do-While

Commande facultative.

Cette commande fournit un mécanisme de boucle Do...While pour traiter des transactions multilignes. Transaction entre dans la boucle Do...While si la condition spécifiée est remplie. Habituellement, cette condition est évaluée dynamiquement. La valeur fixe <valeur test> est comparée à la valeur de la colonne Excel, comme indiqué par <ID de colonne Excel>.

Recommandation : utilisez le mappeur pour gérer la boucle Do-While et éviter les modifications manuelles.

Exemple 1 :

+Do While <A:Identification de la colonne du type d'enregistrement Excel>,<H:chaîne d'identification de l'en-tête>,<L:chaîne d'identification de l'article>

...

*Fv!<Identification de colonne Excel>

......

@Fv!<Identification de colonne Excel>

...

+Fv<Valeur fixe>

...

*Fv!<Identification de colonne Excel>

...

+Fv<Valeur fixe>

...

+LOOP

Exemple 2 :

Cet exemple montre que la colonne A dans Excel a des enregistrements d'éléments pour la boucle qui sont identifiés par le caractère D dans cette colonne. Transaction s'exécute en boucle et parcourt toutes les lignes de la feuille de calcul Excel, pendant que la valeur de la colonne A pour cette ligne est remplie d'un D.

+DO WHILE A,H,L

'Démarrer la boucle Do-While à partir de la linge suivante, l’identificateur de ligne est stocké dans la colonne A d'Excel, la valeur « H » représente la ligne d'en-tête et la valeur « L » indique la ligne du poste

'----------------------------------------------------------------------------

+SpSAPMF05A

+Sn1200

Écran SpMain pour les transactions à un seul écran : Facture d'envoi

+FnBDC_OKCODE

?

-FnOK Code pour cet écran

+Fv=0005

 

+FnACGL_ITEM-HKONT(01)

=-FnCompte du grand livre

@Fv!C

 

+FnACGL_ITEM-WRBTR(01)

=-FnMontant dans la devise du document

@Fv!F

 

+FnACGL_ITEM-MWSKZ(01)

=-FnTaxe

@Fv!G

 

+FnACGL_ITEM-MARKSP(01)

+FvX

 

+LOOP

Terminer la boucle Do...while ici.

'----------------------------------------------------------------------------

+SpSAPMF05A

+Sn1200

Écran SpMain pour les transactions à un seul écran : Facture d'envoi

+FnBDC_OKCODE

-FnOK Code pour cet écran

+Fv=BU

'----------------------------------------------------------------------------

Points importants :

Il doit y avoir des lignes séparées pour l'en-tête et les articles (détail) dans Excel. Il ne peut exister qu'un seul enregistrement d'en-tête, suivi d'un ou de plusieurs enregistrements d'article.

Les enregistrements de l'en-tête et de l'article doivent être clairement repérés dans la colonne d'identification dans Excel. Transaction ne fait pas de différence entre les minuscules et les majuscules lors de la validation de l'identificateur Excel pour les lignes d'en-tête ou d'article. De même, la ligne dans la boucle ne peut pas contenir de données pour l'en-tête. Toutefois, les informations d'en-tête peuvent être utilisées pour chaque article.

Transaction commence à construire la transaction à partir de la ligne identifiée dans l'en-tête. Si une valeur autre que H ou D est rencontrée, Transaction passe toutes les lignes jusqu'à ce qu'il trouve la ligne d'en-tête suivante.

Ne laissez pas une ligne vide entre les enregistrements d'article.

Lors de l'utilisation de la boucle Do...While, évitez de créer des champs-clés inutiles. (Passe la transaction si vide ou *FV#<ID de colonne>). Transaction utilise la colonne de l'identificateur du type de ligne comme colonne-clé. Si la colonne reste vide dans l'une des lignes, Transaction ignore la ligne entière et continue avec l'enregistrement suivant.

Le champ clé (sauter la ligne, si la valeur dans Excel est vide pour ce champ) est prioritaire sur les types de ligne En-tête/Article pendant la boucle Do...While. En d'autres termes, Transaction vérifie d'abord si la ligne peut être sélectionnée sur la base des paramètres du champ-clé. Ensuite, la validation est exécutée en fonction du type de ligne pour le traitement de la boucle Do...while. Si la ligne est ignorée à cause de la validation du champ clé, elle n'est pas utilisée lors du traitement de la boucle Do...While.

REMARQUE : ne marquez aucun des champs utilisés dans la boucle Do-While comme champ de clé. Si un des champs de la boucle Do...While est marqué comme champ-clé, les résultats peuvent être imprévisibles.

Si vous voulez utiliser des lignes Excel incrémentielles, utilisez l'identificateur @ au lieu de + ou de * dans la boucle Do...While. La table ci-dessous montre la ligne dans Excel qui est utilisée pour récupérer les données.

Échec de l'lément de script TRANSACTION entre l'instruction de boucle Do While Lire depuis

*Fv!<ID colonne Excel> ou *Fv#<ID colonne Excel> (Valeur Excel) Ligne d'en-tête

@Fv!<ID de colonne Excel> (Valeur d'Excel) ligne de boucle correspondante

REMARQUE : cette commande fonctionne de la même manière pour une base de données Access. Remplacez <ID de colonne Excel> par <Nom de champ Access>.

Reportez-vous à la rubrique Gestion des transactions multilignes.

+EL[!ExtendedLogColumn]

Commande facultative.

Cette commande permet aux utilisateurs de récupérer les informations du journal étendu pour une transaction. Les informations du journal étendu comprennent la pile complète de messages d'une transaction exécutée dans SAP.

+EL Récupère le journal étendu et l'écrit en commentaire dans chaque cellule du journal dans Excel.

+EL!ExtendedLogColumn/+EL!Table.Field Récupère le journal étendu et l'écrit dans la colonne Excel spécifiée ou dans le champ de la table dans une base de données Access.

Exemple :

+EL

+EL!G

Écrit le journal étendu dans la colonne G de la feuille de calcul Excel.

+EL!MaterialMaster.ExtendedLog

Écrit le journal étendu dans le champ du journal étendu de la table Fiche article dans la base de données Access.

+EM

Commande facultative.

Quand elle est utilisée, cette commande enregistre les messages étendus retournés par SAP. Normalement, Transaction enregistre uniquement le texte des messages SAP. Ce texte est placé dans la colonne désignée du journal. Toutefois, le type de message (E, I, S, etc.), le numéro du message et l'identification du message peuvent être définis dans les scripts Transaction.

Le message renvoyé comprend ces champs dans l'ordre indiqué ci-dessous :

Type de message : ID du message - N° du message - Texte du message

Exemple :

« Les critères de sélection ont été enregistrés »

Message sans la commande +EM (ci-dessus).

« S:F4-431-Les critères de sélection ont été enregistrés »

Le même message avec la commande +EM, où S est le type de message, F4 est l'identification du message, 431 est le numéro du message et la suite est le reste du texte du message.

&EndSession

Commande facultative.

Pour ML81N et les autres transactions, les feuilles d'entrée de service sont créées pour le premier document d'achat, l'en-tête, mais les documents d'achat suivants génèrent des erreurs. La commande EndSession réinitialise la session SAP après chaque exécution.

&EndSession:<nombre>

Le nombre définit le nombre de transactions ou de lignes au-delà duquel la session SAP doit être réinitialisée.

+FnFieldName

Commande obligatoire.

Cette commande doit suivre la commande +Sn. Chaque numéro d'écran (+Sn) peut avoir plusieurs champs disponibles.

Exemple :

+FnRMMG1-WERKS

(WERKS = usine)

+FvFieldValue (Fixe)

Commande obligatoire.

Utiliser la commande +Fv pour spécifier une valeur fixe dans un champ donné. Cette commande doit suivre la commande +Fn.

Exemple :

+FnRMMG1-WERKS (WERKS = usine)

+Fv0001

Attribue la valeur fixe 0001 au champ Usine pour la transaction actuelle.

+HTHeader Texte

Commande facultative.

Ce texte est affiché comme titre lorsque vous ouvrez les scripts Transaction.

Exemple :

+ HtTRANSACTION pour le code de transaction MM02

+IF!Condition

Commande facultative.

Cette commande contrôle les conditions d'envoi des données à SAP. La syntaxe du paramètre de condition est la suivante :

Identification de colonne Excel =, >, <, <=, >=, <>, {Starts_With}, {Contains}, {Ends_With} valeur constante

L'élément à gauche de l'opérateur ci-dessus représente la colonne Excel qui va devoir être comparée avec la valeur fixe de l'élément de droite. Quand le fichier contenant une condition +IF est exécuté, il n'exécute que les lignes Excel pour lesquelles la condition spécifiée est vraie.

Exemple :

+IF!AH=08/08/02004

Envoie uniquement à SAP les lignes Excel avec 08/08/2004 dans la colonne AH.

+IF!A{Starts_With} K

Traite uniquement les lignes Excel qui contiennent des données commençant par la lettre K dans la colonne A de Excel.

+LG

Commande facultative.

Cette commande lance SAP GUI lors de l’exécution des scripts TRANSACTION. Transaction nécessite que SAP GUI soit lancé pour certains types de transactions, telles que les boîtes de dialogue d'entrée/sortie de fichier, la génération de rapports, le chargement de fichiers (images, pdf...), de nombreuses transactions HR, etc.

L’option Démarrer SAP GUI est disponible dans l’onglet Exécuter pour faciliter le traitement des ces types de transactions. La sélection de la case à cocher Démarrer SAP GUI active la commande +LG. Si vous ne la cochez pas, vous la désactivez.

Recommandation : ne sélectionnez pas cette option, sauf si cela est absolument nécessaire, car elle peut ralentir le traitement.

REMARQUE : si vous voyez apparaître le message d'erreur suivant : « Erreur de protocole lors de la communication avec SAP GUI ». L'activation de l'indicateur Lancer GUI peut résoudre le problème.

+MBn

Commande facultative.

Cette commande convertit les caractères Unicode dans Excel dans le format du langage SAP natif, par exemple, Shift-JIS. Elle est utile lors de l'entrée de données Unicode dans des systèmes SAP non-Unicode. Dans ce cas, insérez la commande +MB1 avant la commande +Tx dans l'éditeur. Dans Excel, insérez le code de la langue dans la première cellule de chaque colonne à convertir.

Exemple :

+MB 1000

Par exemple, pour envoyer des descriptions d'articles en japonais de la colonne A dans Excel, définissez dans l'éditeur +MB100 et spécifiez *DB982, la page de codes du japonais, dans la cellule A1000.

+MTMsgID-MsgNo

Commande facultative.

La commande de transformation de message (MT) personnalise les messages du journal stockés dans la feuille de calcul Excel. Cette commande peut être utilisée pour changer un message afin de le simplifier et de rendre le journal plus clair. Par exemple, remplacez « Aucune donnée d’entrée par lots pour l’écran RFEPOS00 0100 » par « Aucun enregistrement trouvé ».

La traduction d'un certain message requiert l'identifiant de message et le numéro de message corrects. Utilisez la commande +EM pour obtenir le type de message, l'ID de message et le numéro de message dans l'ordre. Le type de message n'est pas requis pour la commande MT.

Exemple :

Cet exemple utilise le message d’erreur « Aucune donnée d'entrée par lots pour l'écran RFEPOS00 0100 ». Si la commande +EM est activée, ce message étendu est reçu :

« S:00-344-Aucune donnée d'entrée par lots pour l’écran RFEPOS00 0110 »

Où S est le type de message, 00 est l'ID de message, 344 est le numéro de message et le reste, le texte renvoyé par SAP.

Utilisez ensuite la commande +MT pour changer le texte :

+MT00-344=Enregistrement introuvable

Lorsque Transaction trouve le message 00-344, il remplace le texte SAP par le texte indiqué ci-dessus dans la commande +MT.

+NE[mot de passe crypté]

Commande facultative.

Utilisez la commande NE (No Edit) pour demander le mot de passe chaque fois qu'un utilisateur essaie de modifier des informations de mappage et d'exécuter les scripts Transaction.

+RE

Commande facultative.

Utilisez la commande RE (Run on Errors) pour exécuter le script, même lorsque des erreurs se produisent.

+RP

Commande facultative.

Lorsqu'elle est utilisée, Transaction aide l'utilisateur à s'assurer que le fichier de données (Microsoft Excel or Microsoft Access) pour l'exécution n'a pas été utilisé auparavant.

+RS (option globale de lecture depuis SAP)

Commande facultative.

Cette commande envoie toute demande de lecture d'un champ transaction à SAP.

+RS1 Envoyer la demande de lecture à SAP.

+RS0 Ne pas envoyer la demande de lecture à SAP.

Points importants :

Cette commande n'est disponible que pour SAP version 4.6 ou supérieure.

Si vous n'avez aucun champ mappé pour la lecture depuis SAP, Transaction désactive cette commande. Si un champ est marqué en lecture différée depuis SAP, cette commande est activée, lui permettant de le sélectionner ou le désélectionner.

Reportez-vous à la commande "*Fv?<Identification de la colonne de destination Excel> pour de plus amples informations.

 

+RT

Commande facultative.

Cette commande ajoute un enregistrement de texte au fichier du journal reprenant la raison de cette exécution particulière.

Exemple :

+RTCorrection nécessaire au groupe article tel que demandé par Steve.

+SAnnn: Arrêt après la transaction nnn

Commande facultative.

Cette commande provoque l'arrêt des appels d' exécution de transactions par Transaction après nnn transactions.

Exemple :

+SA100

Transaction n'exécute que 100 transactions.

 

+SF

Commande facultative.

Cette commande spécifie le caractère à utiliser comme indicateur de saut de champ. Lorsque Transaction détecte l'indicateur de saut de champ (caractère) dans une feuille de calcul Excel, il ne met pas à jour le champ dans SAP.

Exemple :

Par exemple, supposez que vous voulez mettre à jour le groupe des articles (parmi d'autres champs) pour tous les articles, à l'exception de quelques champs précis. Utilisez la commande +SF dans les scripts Transaction pour définir l'indicateur (un caractère) de champ à sauter :

+SF\

Où \ est l'indicateur de champ à sauter.

Ensuite, modifiez la feuille de calcul Excel en ajoutant \ dans la colonne groupe d'articles à chaque ligne que vous ne voulez pas mettre à jour.

Points importants :

La comparaison ne fait pas de différence entre les minuscules et les majuscules. Par exemple, si +SFbaddata est défini dans les scripts Transaction et que la colonne Excel contient la valeur BADdata ou BADDATA, ce champ est ignoré (il n'est pas mis à jour).

L'indicateur de champ à sauter est global pour les scripts Transaction. Une fois spécifié dans les scripts Transaction, il s'applique à tous les champs mappés. Lorsqu'une valeur d'Excel est lue pour n'importe quel champ, elle est d'abord comparée avec l'indicateur de champ à sauter avant d'être éventuellement envoyée à SAP.

Reportez-vous à la rubrique « Indicateur de saut de champ » pour de plus d’informations.

 

+SnScreenNumber

Commande obligatoire.

Cette commande spécifie le numéro de l'écran et elle doit suivre la commande +Sp. La commande doit toujours avoir une commande +Sp correspondante.

Exemple :

+Sn0060

+SpScreenProgramName

Commande obligatoire.

Une transaction est divisée en plusieurs programmes d'écran appelés dans un ordre pré-défini. En général, plus d'une commande +Sp est envoyée.

Exemple :

+SpSAPLMGMM

 

+SRStartFromRow

Commande facultative.

Lorsqu'elle est utilisée, la valeur 2 utilisée par défaut pour le champ ligne de début est remplacée par la valeur indiquée dans cette commande.

Exemple :

+SR7

Les 6 premières lignes de la feuille sélectionnée sont ignorées et le traitement commence à la ligne 7.

 

+TxSAPR/3TransactionCode

Commande obligatoire.

Cette commande spécifie le code de transaction des scripts Transaction. Il ne peut y avoir qu'une seule transaction dans les scripts Transaction.

Exemple :

+TxMM02