Automate Function Module - Automate_Studio - 24.0

Guide d’installation et de mise à niveau d’Automate Studio avec Evolve

Product type
Logiciels
Portfolio
Integrate
Product family
Product
Automate > Automate Studio
Version
24.0
Language
Français
Product name
Automate Studio
Title
Guide d’installation et de mise à niveau d’Automate Studio avec Evolve
Copyright
2024
First publish date
2018
ft:lastEdition
2024-05-23
ft:lastPublication
2024-05-23T17:20:23.226570

Le module Automate Function Module (AFM) est un composant ABAP installé sur votre système SAP. Il permet d’optimiser votre efficacité sur les modules Studio Transaction et Query.

Pour plus d’informations sur les rôles et l’administration, voir Automate Function Module pour Studio.

AFM et Transaction

Transaction automatise un grand nombre de processus d’entrée de données SAP pour améliorer la productivité, protéger la qualité des données et optimiser le retour sur investissement SAP.

WFM est destiné à être intégré en synchronisation à l’environnement évolutif de SAP en termes d’intégration et fournit une plateforme pour gérer et contrôler plus efficacement les processus Transaction. Le module de fonction fournit également des fonctions supplémentaires, telles que Rechercher et Formats de dates. Ce module peut être requis si vous utilisez Transaction avec ECC 6 EHP 5 ou une version ultérieure.

AFM et Query

Automate Query est un outil d’extraction et d’analyse des données SAP qui permet aux utilisateurs de communiquer des données dynamiques du système transactionnel SAP à Microsoft Excel, Access et d’autres applications courantes pour les analyser et prendre immédiatement les mesures requises.

Fonctionnement de Query avec AFM (Automate Function Module)

Le module AFM permet aux utilisateurs de Query d’extraire en toute sécurité des informations tout en réduisant l’impact sur les performances du système SAP. Le module AFM gère l’interaction Query avec le système SAP en contrôlant les problèmes de sécurité et de performance liés à l’extraction des données.

Le module AFM affecte-t-il mon système SAP ?

Le module AFM réside dans un espace de nom WINSHUTTLE enregistré dans SAP. Par conséquent, il n'affecte aucun code standard SAP sur le serveur SAP. Le AFM est construit en utilisant l’outil AAK 4 fourni par SAP.

Le module AFM :

  • N'affecte pas le code standard SAP
  • N'affecte pas le code personnel du client, le code Z/Y personnalisé.
  • Est installé comme complément SAP dans la pile ABAP du système SAP
  • Fournir des modules RFM (Remote-Enabled Function Module) appelables depuis Microsoft .NET Framework

Automate Function Module – Intégration dans Transaction

Requis pour EHP5 ou des versions supérieures

Après avoir appliqué le package de support SAP BASIS 7.00 24/Ehp5 (et les packages associés dans les autres versions SAP BASIS), les enregistrements d’entrée non-batch ne fonctionnent plus. Note SAP particulière qui génère également les symptômes : Note SAP 1523808.

Function Module peut être requis dans ce scénario. Il réplique les fonctionnalités des composants du module de fonction SAP existant modifiés par SAP. Cette approche n’affecte pas l’intégrité du système du client et ne représente pas non plus une faille supplémentaire pour un système SAP, au-delà de l’état existant avant l’application du package de support SAP.

Fonctions et avantages

Bien que le module de fonction ait été conçu initialement pour être en adéquation avec les exigences de changement pour permettre aux outils tiers de fonctionner avec SAP, et pour fournir également des fonctionnalités d’administration dans le module de fonction, il existe un grand nombre de fonctions supplémentaires pour résoudre les problèmes des utilisateurs ou des créateurs de scripts.

Mode d’enregistrement plus intelligent

Si vous utilisez déjà Transaction, les options d'enregistrement actuelles (Batch, Non-batch avec contrôles et Non-batch sans contrôles) doivent vous être familières. Automate Function Module simplifie le processus d’enregistrement en vous évitant d’avoir à effectuer cette sélection. En effet, le mode d'enregistrement le plus adapté est sélectionné automatiquement. Les modes de scriptage Batch et GUI sont toujours disponibles sous forme de sélections manuelles dans le cas où le mode d’enregistrement présélectionné ne fonctionne pas avec le module WFM.

Prise en charge des valeurs possibles F4 ou SAP dans Automate Forms

Vous pouvez ajouter un contrôle de recherche SAP à un champ pour lequel vous voulez lire une liste de valeurs SAP possibles. Si le champ de formulaire doit inclure cette fonction, l’utilisateur peut obtenir une liste de valeurs possibles avec leur description à partir de SAP. L’entrée des données par l’utilisateur s’en trouve facilitée, mais les risques de rejets de formulaire ou d’erreurs SAP sont également moindres. Cette fonction est disponible uniquement si vous avez installé le module de fonction sur le système SAP auquel vous demandez des valeurs.

Formats de date pour les formulaires

Si un script contient un champ de date, un contrôle de sélection de date apparaîtrait automatiquement dans un formulaire créé en utilisant le service Web Automate. Automate Server convertirait automatiquement la date dans le format de date SAP de l’utilisateur pour éviter tout problème lors de la publication des données dans SAP. Cela implique que vous n'avez plus à vous soucier de l'entrée des dates dans le format SAP accepté. Cependant, vérifiez que le module de fonctions est installé sur le système SAP requis pour ne pas générer des erreurs de format de date.

Automate Function Module accélère la validation des données

Studio permet aux utilisateurs de valider les données par rapport à leurs systèmes SAP avant de les publier. Des erreurs sont retournées par rapport à des postes individuels pour que les utilisateurs puissent identifier les erreurs en temps voulu. Cela accélère la validation avec le processus SAP dans WFM v11 par rapport aux versions antérieures.

Simulation de document entier

La simulation est similaire à la fonction du bouton Simuler de SAP. Cette méthode vérifie la validité de l’ensemble du document jusqu’au point de validation et que les données sont conformes aux exigences du script. La simulation simule la publication des données, et tous les messages sont renvoyés depuis SAP comme ils le sont lors de l’envoi de l’ensemble du document.

Options étendues pour joindre un document

AFM prend en charge 3 options pour joindre un document :

  • Service de document métier : réplique le processus de création de pièce jointe.
  • Service d’objet générique : identique à « stocker le document métier ».
  • Système de gestion des documents : cette méthode est disponible lorsque le système SAP est configuré pour créer des pièces jointes à l’aide d’un serveur de gestion tel qu’IXOS ou Open Text.

AFM utilise l’option de pièce jointe de document configurée sur le serveur SAP disponible via SAP GUI. L’option par défaut de AFM peut être définie dans la page d’administration.

Possibilité d’ajouter, d’extraire ou de mettre à jour un texte long sans enregistrer des champs de texte long

Remarque : Pour les codes de transaction SO10, utilisez RFM /WINSHTLQ/TRN_CREATE_TEXT pour charger un texte long - avec AFM 20.3 (via le module Direct). Si vous ne disposez pas de l’autorisation pour le code de transaction T002, une erreur « non autorisé » s’affichera dans le journal du texte long.

Cette fonction complète la fonction normale/existante d’enregistrement de texte long et de mise à jour. L’ajout d’un texte long dans Studio (version 12 et ultérieure) est simple ; il suffit à l’utilisateur de sélectionner le texte long nécessaire. Ils n’ont pas à utiliser de texte long lors de l’enregistrement et ne sont pas liés à un éditeur. Avec Studio (versions 12 et ultérieures) les utilisateurs peuvent également télécharger un texte long en remplaçant la direction de mappage par Télécharger. En utilisant les fonctionnalités de téléchargement, ils peuvent mettre à jour des textes longs en extrayant le texte existant. Ensuite, ils peuvent effectuer aisément les modifications nécessaires et charger les textes longs révisés. Les textes longs dans les postes peuvent être inclus dans des boucles.

Utilisation de Automate Direct pour simplifier l’exécution du traitement spécial des transactions principales client/fournisseur

Certains dossiers pour les transactions principales client et fournisseur ne peuvent pas être enregistrés ou sont difficilement enregistrables, mappables et exécutables dans Transaction. WFM v11 traite plus efficacement les opérations CRUD du point de vue de l’utilisateur.

Contrôle et administration

Function Module a pour principale fonction d’améliorer l’administration et le contrôle liés à l’exécution des processus Transaction en utilisant Automate. Bien que certains composants initiaux soient disponibles dans la dernière version du module de fonction, Automate poursuit ses efforts dans ce domaine.

Dépannage – Traçage dans le module de fonction

Pour accélérer la résolution des problèmes d’enregistrement/exécution SAP, la fonction de traçage est disponible dans Function Module. Elle enregistre tous les appels de fonction pendant l’interaction avec SAP. Elle est pratique pour les scénarios où le code de transaction fonctionne dans SAP GUI, mais pas dans Automate.

Automate Function Module – Intégration à Query

Sécurité dans le module AFM

La sécurité des données dans Query repose sur les stratégies/objets d’autorisation de sécurité SAP existants. Outre les autorisations SAP standard nécessitant des autorisations d’affichage de table (S_TABU_DIS), le module WFM fournit une table de sécurité personnalisée pour les autorisations au niveau de l’entreprise (code d’entreprise, unité, unité commerciale, etc., par exemple). Dans cette table, l’administrateur SAP peut définir des vérifications supplémentaires sur les données. La table de sécurité personnalisée d’Automate contient les champs suivants :

  • Nom de table = nom de table SAP à protéger
  • Nom de champ d’autorisation : Champ dans la table SAP à utiliser pour le contrôle de l’autorisation
  • Objet d’autorisation : Objet d’autorisation désigné à vérifier

Par exemple, si la table MARC doit être protégée par les autorisations au niveau Unité de l’utilisateur (WERKS) (dans l’objet d’autorisation standard SAP M_MATE_WRK) , l’entrée dans cette table personnalisée est la suivante : Table Name = MARC, Fieldname = WERKS, Authorization Object = M_MATE_WRK.

Les objets de sécurité et d’autorisation les plus utilisés sont fournis comme éléments standard de cette table personnalisée, mais cette table de sécurité peut être modifiée pour permettre à l’administrateur SAP d’ajouter, de supprimer ou de changer les entrées via le code de transaction SAP SM30.

La sécurité dans le module WFM fonctionne comme suit : lors de la création et de l’exécution d’une requête, le module WFM utilise d’abord l’autorisation de sécurité SAP standard pour déterminer le niveau d’accès. Ensuite, le module WFM vérifie la table de sécurité Automate qui renforce la sécurité. Les résultats de ces vérifications d’autorisation sont utilisés pour vérifier les données extraites de SAP. En utilisant les résultats de ces vérifications d’autorisation, le module WFM vérifie chaque enregistrement SAP et filtre les éléments de données non autorisés dans la sortie finale. Le module WFM permet de s’assurer que les utilisateurs Query interrogent et extraient uniquement les données autorisées.

Contrôle des performances dans WFM

La technologie brevetée AQT (Adaptive Query Throttling) d’Automate régule dynamiquement le délai d’exécution d’une requête en fonction de la charge du système pendant son exécution. Ainsi, les requêtes n'affectent pas les performances du serveur SAP. Cette régulation dynamique est activée comme suit :

Tout d’abord, une approche de jointure de boucles est utilisée pour les requêtes multitables. Les JOINTURES ne sont pas envoyées directement pour l’exécution, mais réparties dans des instructions SELECT de table. Les résultats de ces jointures de tables uniques sont combinés pour créer les résultats de la requête.

Avant chaque exécution SELECT de table unique, le système calcule le pourcentage de capacité du serveur libre. Si les serveurs sont surchargés, des délais proportionnels sont introduits dans l’instruction SELECT afin d’éviter d’encombrer les serveurs. Pour les serveurs avec des processus de dialogue libres, aucun délai n’est donné. Cependant, lorsque le trafic augmente et que la capacité du serveur diminue (par rapport au nombre de processus de dialogue libres disponibles) l’algorithme AQT régule dynamiquement la demande.

AQT et contrôle d’utilisation de la mémoire

À 50 % d'utilisation de la mémoire, la logique de compression interne intervient dans l'extraction des données. Cela n’a pas d’impact sur l’ensemble de résultats, mais multiplie par 10 la capacité de traitement des données de Function Module. Lorsque l’utilisation de la mémoire atteint 80 %, le contrôle intégré du module de fonction arrête la requête pour que la mémoire serveur en surcharge ne bloque pas le serveur SAP. À 50 % d’utilisation des processus de dialogue, les processus de dialogue sont disponibles pendant quelques instants pour permettre l’exécution d’une autre requête. Ces vérifications permettent d’éviter qu’une requête inefficace bloque le serveur.

Segmentation

AQT fonctionne avec la segmentation. La segmentation permet à Query de traiter chaque requête dans de petits blocs prédéfinis, au lieu de traiter l’ensemble de la requête dans une seule demande.

Autres fonctions et avantages

Ce tableau répertorie les avantages de Automate Function Module pour Query.

Fonctionnalité

WFM

Non-WFM

Tables uniques, multiples et d'alias

Oui

Oui

Info-sets

Oui Oui

Sécurité supplémentaire*

Oui Oui

Bases de données logiques

Oui Non

Adaptive Query Throttling

Oui Non

Exécuter en tant que processus d'arrière-plan SAP

Oui Non

Abandon de requête pendant l'exécution

Oui

Oui

Segmentation de données

Oui

Non

Rechercher des tables depuis un enregistrement de code de transaction

Oui

Non

Délai de requête

Oui

Non

Support avant SAP R/3 4.7

Non

Oui

Jointures sur les champs discordants

Oui

Oui

*La sécurité est paramétrée localement dans la configuration de la machine client. Avec WFM, vous pouvez améliorer centralement le niveau de sécurité dans Evolve.

  • Automate fournit également une page Contrôle de l’administration des utilisateurs pour gérer tous ses paramètres dans un seul emplacement.
  • Automate Function Module dispose de rôles d’autorisation prédéfinis qui peuvent être utilisés comme modèles pour les affectations d’accès SAP.